L’addiction au jeu vidéo : une réalité

Comme toute dépendance, l’addiction aux jeux vidéo est un processus qui se développe à petits pas, mais aux effets dévastateurs. La durée du processus varie selon chaque individu. Si certains ne deviennent accros qu’après des années d’habitudes, chez d’autres, la dépendance peut s’installer rapidement.

Marco est un jeune homme de 24 ans. Il a été un addict des jeux vidéo pendant plus d’un an. Tout a commencé le jour où son ami lui avait offert un Xbox 360 pour son anniversaire. Comme tout le monde, il arrive à Marco de jouer avec ses amis les week-ends, mais jamais en période d’examens. Si le Xbox état censé lui apporter du plaisir, le résultat était plutôt cauchemardesque. Marco a commencé à jouer tous les jours. Au début, c’était uniquement le soir avant de se coucher. Mais en seulement un mois, le temps qu’il passe devant son écran a augmenté sans qu’il s’en rende compte. Le jeune homme est resté scotcher devant son ordinateur, les manettes à la main de 21h du soir à 05h30 du matin.

Plus il jouait, plus ses humeurs devenaient de plus en plus insupportables pour son entourage, car Marco s’irritait facilement. Sa dépendance lui a même fait sauter des repas simplement pour continuer à jouer davantage. Le jeune homme ne sortait plus également. Il s’est renfermé sur lui-même et s’est isolé du monde extérieur.

Rien n’avait plus d’importance que son jeu. Tout comme sa copine, sa famille et ses amis ne comprenaient pas sa désocialisation et ont tenté de l’en sortir, mais en vain. De son côté, le jeune homme ne comprenait pas non plus ce qui les dérangeait tant dans son activité, car lui il y trouvait énormément du plaisir.

Quelques mois plus tard, la situation a dégénéré. Marco jouait du matin au soir et souvent ne dormait pas du tout. Marre de son comportement, sa copine l’a quitté et ses amis ne venaient plus le voir. Quant à ses résultats universitaires, ses notes ont été une totale déception. Au lieu d’aller en cours ou de réviser, Marco préférait se réfugiait dans les jeux vidéo. Il a échouait à tous ses examens et devait refaire son année.

Toute sa vie venait juste de s’écrouler. Ces échecs ont été comme un déclic pour le jeune homme. Il s’est vite rendu compte de la situation et a commencé à mettre de l’ordre dans sa vie. Marco a décidé d’arrêter le jeu vidéo et se concentrer sur son avenir.

Il lui a fallu du temps, mais il s’en est sorti et a repris sa vie en main. Marco ne lance presque plus un jeu vidéo. S’il y a une leçon qu’il aurait tirée de son expérience, c’est que la vie a tellement à lui offrir pour perdre son temps cloitré seul dans sa chambre. Pour lui, raconter cette histoire semble facile, la vivre ne l’est pas. Marco a dû faire face à un choix qui lui a demandé beaucoup de volonté : reconnaître son addiction et y remédier. Car Marco l’a compris, le monde dans lequel il vivait n’était pas la vie réelle. La vraie vie ne se limitait pas à un jeu de rôle prédéterminé et que l’on peut effacer en cliquant simplement sur « power off ».

Elle est pleine de surprises. Un monde dans lequel, il peut-être un grand homme. Un homme qui a le contrôle de sa vie pour profiter des petits moments en famille, avec ses amis ou en amoureux. Un homme qui peut finir ce qu’il a commencé et obtenir son diplôme brillamment. En tout, un homme responsable et épanoui.